Randos dans les
Pyrénées
Alpes
Montagnes du monde


PYRENEES CENTRALES


 GAVARNIE

Astazou
Mont Perdu par le Casque et le Cylindre
Pic_du_Milieu__Grand_Pic_de_Tapou_

Le Taillon depuis le col des Tentes 

Le Col de l’Oule et le Soum de Braqué 
Le Pic de Cestrède 2947m depuis Bué en boucle par le Col de Culaus

  « Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité » Saint Exupréry 
 Astazou         20.21 septembre 2008 Anne-Laure, Alain, Eric, Francis, Daniel         

                                                                                                                                                               
     Départ de Pineta 1270m sous un superbe soleil, à 11h35 ; arrivée au lac glacé 2592m (15h) après une sévère montée. Nous posons nos sacs (lourds) près du lac pour grimper au pic de Pineta 2661m atteint vers 16h10, soit près de 1600m de dénivelé (rude pour moi, mais une promenade de santé pour mes acolytes tous parfaitement entraînés !!). Nous redescendons pour remonter le couloir Sud de Tuquerouye (17h) et constater sans grande surprise que le refuge est plein à craquer de collègues espagnols, nous revenons sur les berges accueillantes du lac pour planter nos tentes à 18h. Soirée très agréable et conditions de bivouac excellentes pour une fin septembre. Le dimanche , lever 6h30, nous plions nos tentes car nous sommes dans le Parc National,( ce qui ne semble pas gêner certains), et prenons le départ à 7h45 en direction du col Swan 2968m (9h), puis du Grand Astazou ou Oriental 3071m (9h20).

Superbe belvédère sur le massif du Mont Perdu et sa face Nord dont il faut profiter avant la disparition annoncée des glaciers. Nous retrouvons le col Swan pour accéder par la crête au Petit Astazou ou Occidental 3015m (10h20) qui par sa position avancée permet de s’en mettre plein les mirettes avec les murailles du Cirque de Gavarnie.

 
De là nous passons au col des Astazou 2955m pour retrouver l’emplacement de bivouac (11h30) que nous quittons à 12h15 pour attaquer la descente sur Pineta et rejoindre el coche à 14h45. Une bien belle rando qui nous a mis l’eau à la bouche pour faire le Mont Perdu par le glacier Nord, le passage au Cuello Oriental sous l’Espada des Esparrets et rejoindre la voie qui monte au Perdu par les Terrasses Bellevue. Une suggestion appuyée au guide Alain qui la trouve à son goût, mais il faudra certainement attendre septembre prochain !
 

 Retour en haut de la page

                                                                     

Mont Perdu par le Casque et le Cylindre                          Les 9 et 10 AOUT 2003  MICHEL ET LUC GIRARDIN , DANIEL DUPRAT JEAN MARC BERGERON

 
        DENIVELE POSITIF / 2410 M
HEURES DE MARCHE PAUSES INCLUSES/ 4 H LE SAMEDI 11H DIMANCHE
Départ du col des tentes 2208m le samedi à 16 h.très beau temps malgré quelques foyers orageux développés sur les avants-monts. Arrivée au col des Isards 2750 m à 19 h.pose des sacs sur les aires de bivouac puis grimpette au Casque par la voie normale. Retour au camp de base une heure après, nuit calme mais en grande partie sans sommeil pour tout le monde, l'altitude sans doute ?
Lever dimanche 5h45 départ 6h45 par la vire qui contourne le sommet de la Tour nous prenons l'itinéraire le plus haut qui nous emmene au pied du Cylindre que nous contournons pour atteindre l'Etang Glace (sans glace) et le couloir du Mont Perdu (sans neige à notre grande surprise).arrivée au sommet à 9h30 déja occupé par une cinquantaine de collègues(amateurs de solitude s'abstenir!). Rapide descente et retour auprès de nos sacs et apres quelques instants de repit nous attaquons le Cylindre.Re-couloir, cheminee(3) équipée sur sa moitié supérieure par une corde et un bon spit puis nouveau passage (3 inf) et enfin le sommet, beaucoup moins fréquenté que son voisin mais disposant d'un point de vue aussi intéressant.Nous avions envisagé d'y monter avec les sacs et de redescendre par le couloir ouest pour éviter le contournement de la base du Cylindre en repartant mais tout le monde était d'accord pour monter léger , en effet quel bonheur sans le sac (lourd)!!!
Après un repas aux pieds des 2 géants nous repartons vers 12h40 pour retrouver le camp de base à 15h.Café, cigares pour certains dont je tairai le nom, nous attaquons le retour vers 15h30 croisant un groupe de touristes accompagnés de 2 gamins de 8 ou 9 ans qui cherchaient la voie souterraine pour monter au Casque. Jean Marc met ce petit monde sur la voie après les en avoir fermement dissuadés compte tenu de l'âge des gamins et de l'équipement sommaire du groupe, mais foin de nos conseils, tout le monde demarrait comme des lapins sur la vire fortement exposée au dessus de la falaise surplombant le Pas des Isards sans corde ni assurance et disparaissait dans le trou de la cheminée souterraine. La chance sourie aux intrépides!!
Retour a la voiture à 17h45 . Super rando ! 
 
                                               

     Pic du Milieu (3130m) et Grand Pic de Tapou                 (3150m) 4/5/6 AOUT Camp du CAF AGEN

 Gabietous par l'arête SO et Munia par les arêtes de Troumouse
 
     Mardi 4 Août :
1350m de dénivelé / 7 h 15
Départ du barrage d’Ossoue 1834m à 8h20, arrêt aux lacs de Montferrat 2454m à 9h40 et arrivée au pic du Milieu à 11h30 et au Grand pic de Tapou à 11h45, retour au barrage à15h35
Superbe point de vue sur le Montferrat et l’arête S qui court jusqu’au Cerbillona.
Nous nous présentons au camping du camp du CAF 3km avant Gavarnie pour planter nos tentes et retrouver tous nos collègues de rando dans une très bonne ambiance.
Mercredi 5 Août : nous intégrons le groupe de Sophie et Bernard pour faire l’intégrale de la crête de Troumouse ( escalade PD sup.Exp. déniv.1300m), du col de la Sède 2651m au pic de la Munia 3133m en passant par le pic Heid 3022m, le petit pic de Troumouse 3028m, le pic de Troumouse 3085m, le Serre-Mourène 3049m, et la petite Mounia 3096m.
Très belle course par beau temps, la montée du Serre-Mourène à de l’allure !
Jeudi 6 Août : sous la houlette d’Alain nous faisons les Gabietous et le Taillon en circuit par l’arête SO du Gabietou O. et retour par la Brèche.
Départ du col des Tentes 6h45, port de Boucharo 2270m 7h, Forqueta 2520m 8h10, Gabiétou O .3031m par l’arête O. 10h30, Gabietou E. 3031m 11h, Taillon 3144m 12h, refuge des Sarradets 13h15, parking 14h30.
De la Forqueta on monte par un pierrier très raide et croulant à la brèche SO 2860m pour prendre l’arête SO. Une escalade spectaculaire et plus rapide que par l’arête O et qui permet d’atteindre le Gabietou O par un superbe itinéraire très aérien. Les grimpeurs ont pris leur pied ! (N’est ce pas Sébastien ?) Escalade AD inf.exp.
Bref, 11 trois mille en trois jours, c’est du bon boulot !!
Daniel
 

 Le Taillon depuis le col des Tentes 21/22 Août 2006 Loulou, Sybil, Daniel       

   Départ du col des Tentes pour passer la nuit au refuge des Sarradets (2587m 1h45).  Le lendemain pour le premier 3000 de Sybil et Loulou une récente chute de neige avait légèrement compliqué l'ascension du plus facile des 3000m des Pyrénées, l'arête après la fausse brèche était un peu glissante, mais ils se sont bien adaptés.
Comme toujours le spectacle vaut le déplacement surtout pour des néophytes , ils n'ont pas été déçus . En 2 petites heures nous étions au sommet .
                                                                                                                                                      
 





                                                                                                                                 Retour en haut de la page




Le Col de l’Oule et le Soum de Braqué          


Caf d’Agen groupe A.Thoueilles (11 personnes)
10 et 11 Mai 2014

 Samedi 10 : une météo pessimiste pour le lendemain nous incite à inverser le programme : nous ferons le col de l’Oule le samedi sous le soleil et on verra pour dimanche selon le temps.
Dénivelée 1150m durée globale 8h
Départ des granges de Bué 1436m à 12h30, (deux skieurs dans le groupe, Perrine et Jérémy), accès par la rive droite au lac de Cestrède 1962m à 14h35 où nous trouvons la neige en continu. Les skieurs chaussent les skis, nous mettons les raquettes. On remonte le long vallon de Cestrède rive droite pour atteindre à 17h35 le col de l’Oule 2556m. Très belle vue sur les sommets de Gavarnie. Retour par le même itinéraire jusqu’au lac de Cestrède , puis à la prise d’eau on traverse le torrent pour redescendre rive gauche. Un itinéraire assez raide mais plus rapide jusqu’aux granges de Bué (20h30). Excellent repas préparé par Perrine et nuit au gîte de Saugué.
Dimanche 11 : le Pourteillou et le Soum de Braqué, dénivelée 700m durée 7h45 avec de nombreux arrêts pour trouver la voie dans le brouillard. Départ du gîte de Saugué 1625m à 7h30 avec Bernard, le Président du Caf d’Agen qui nous a rejoints pour la journée. Nous atteignons à 10h50 le Pourteillou 2277m après moult réglages d’azimuts, puis nous montons au Soum de Braqué 2304m où le brouillard persistant nous privera de la vue sur le Vignemale. Pause casse-croûte et retour au gîte par le même itinéraire (15h15).
 
 
 
 


                                                                                                                           Retour en haut de la page












Le Pic de Cestrède 2947m depuis Bué en boucle par le Col de Culaus                   


02 et 03 Octobre 2014
Alain, Serge et Daniel
Jeudi : montée depuis les Granges de Bué 1436m jusqu’à la Cabane de Cestrède 2007m en 1h30. Au parking de Bué, petite surprise, un panneau invite les randonneurs à « emmener leur tente pour bivouaquer, la cabane de Cestrède étant occupée par un berger du 10 Juin au 15 Octobre ». N’ayant pas prévu  cela (la cabane n’avait pas vu de berger depuis 10 ans) nous montons tout de même en espérant tomber sur un berger hospitalier qui nous fera un peu de place. Ce n’est pas un berger mais une jeune et  charmante bergère, Yasmin, qui nous a offert l’hospitalité. Israélienne, d’origine Palestinienne, nous avons passé une excellente soirée en sa compagnie, bavardant tard dans la nuit. Pour info, et ne pas trop abuser de sa gentillesse, nous informons les randonneurs qui souhaitent faire comme nous la saison prochaine, que Yasmin et son mari Alain seront certainement les locataires des herbages et donc de la cabane de Cestrède l’été prochain, n’oubliez pas votre tente !!!
Vendredi : le Pic de Cestrède depuis la cabane en circuit  (1000m de dénivelée/7h15 jusqu’au parking)  Nous remontons le vallon jusqu’à un grand plat herbeux (2186m) dominé au SO par les impressionnantes aiguilles de l’Oule et rude montée NO hors sentier pour obliquer à droite vers un passage facile  qui permet de progresser sur la face E du Cestrède. Sous le pic, un couloir (II inf) débouche sur la crête près du sommet du Cestrède (3h15). Descente sur l’arête Nord jusqu’au col de Culaus (2565m) puis vers le lac Noir, remontée sur la crête de Hèche pour descendre directement sur la cabane de Cestrède par une sente très raide (à éviter quand le sol est glissant) et très discrète que nous avait indiquée Yasmin et non marquée sur la carte IGN (cairnée).