Bienvenue sur le Site

danirando.wifeo.com


Randos dans les
Pyrénées
Alpes
Montagnes du monde
PYRENEES ATLANTIQUES

ASPE -OSSAU

la face nord de l'ossau
le Pic d'Aule 
vertice_d_Anayet_
pic d'Aspe
Pic d'Anie
pic d'Ariel

      La Pena Forca  
Le Rueba del Bozo  

Le Pic de Labigouer 2175m et le Pic Rouge 2177m
Pics de Gabedaille, d'Arlet et d'Arri
« le monde ne souffrira jamais du manque de merveilles mais du manque d’émerveillement » Chesterton
                                                                               
   la face Nord de l'Ossau    2884 m                 Septembre 1994 Jean Marc, Pascale, Raymond, Daniel                               
 
A Bious, on part le long du lac à gauche et à 300m après le refuge on prend un chemin sur la gauche qui monte dans la forêt pour atteindre le cirque de Moundelhs.Après une nuit passée dans la quèbe de Moundelhs** 1870m nous partons au petit jour.
On grimpe des éboulis dans une demie pénombre en direction de la brèche de Moundelhs, pour s’orienter sur la droite et buter sur les dalles formant la base de l’Ossau.
On atteint facilement sur notre droite la brèche des Autrichiens 2250m par un couloir resserré.
On débouche sur des terrasses confortables en direction du Cirque Nord. De la " brèche aux gendarmes ", vires et cheminées se succèdent jusqu’à un grand couloir qu’il faut traverser. A l’épaule Nord Ouest et à l’intersection des itinéraires de la Fourche et de la Face Nord 2600m, on arrive à la brèche dite des Deux Gendarmes  (une vraie gendarmerie cet Ossau !!!) puis après une courte traversée sur une dalle (Piton) vertigineuse et très exposée on prend le couloir terminal qui, par une dernière cheminée permet d’atteindre la pointe sommitale pas très loin du sommet.
Sur 1500m de dénivelé, la face Nord de l’Ossau est moins fréquentée que la voie classique depuis le col de Suzon, mais beaucoup plus excitante.
Cette belle course qui comporte 600m d’escalade, demande une certaine attention (ne pas trop forcer sur le Ricou !!) , une bonne connaissance de l’itinéraire et enfin un bon chef de cordée ( merci Jean Marc).
** Quèbe-de-Moundelhs : dans le cirque de Moundehls, au pied de la face N de l'Ossau, on y accède depuis le lac de Bious par le sentier du cirque de Moundelhs. A la sortie du bois le chemin débouche rive gauche d'un vallon pierreux. La quèbe est située sur la pente qui domine le sentier à droite, quelques minutes après la sortie du bois. Une petite sente y conduit mais l'abri peut être difficile à trouver de nuit ou par brouillard (1h30 de Bious), il permet de gagner plus d'une heure sur l'approche des courses du versant N et offre 4 places assez confortables dans un site grandiose et sauvage.
Itinéraire bien détaillée de P. Dupuey sur le lien:
http://danirando.wifeo.com/documents/face-N-de-lOssau-par-P.-Dupuey.docx

 Retour en haut de la page                

 
vertice d'Anayet 2559 m                           Michel Daniel 4 et 5 Mai 2007

Nuit à la cabane de Bious Artigues qui présente l’avantage d’être près de la route sous le barrage et d’être confortable et le lendemain matin toujours sous la pluie nous reprenons le véhicule pour passer le col du Portalet et trouver versant espagnol, non pas le grand beau mais un temps beaucoup plus clément et moins humide que versant Nord. Nous laissons la voiture 3 km après le col au « corral de las mulas » et prenons à pied la route (fermée) qui mène à la station de ski intermédiaire de Formigal (2 km) d’où nous trouvons une sente bien marquée(marques rouge/blanc) en direction des Anayet.
La neige fraîchement tombée est présente de façon discontinue à partir de 1900m versant Ouest. L’immense plateau d’Anayet est recouvert d’une récente et épaisse couche qui nécessite l’usage des raquettes que nous laissons au pied du couloir d’accès pour chausser les crampons et grimper sur la crête tout près du pic d’Anayet que nous laissons pour des jours meilleurs et partons plein Sud en direction du Vertice beaucoup plus accessible sur une large arête dans le brouillard, gelée et balayée par un violent vent de Nord-ouest glacial.
Nous ne nous attardons pas au sommet où la visibilité est nulle, dommage il y a parait-il une vue imprenable sur l’Ossau !
Nous reviendrons en été pour faire le pic d’Anayet, sa structure agressive et tourmentée parait intéressante à grimper.

Retour en haut de la page

Pic d'Aspe 2645m El Mesola 2177m.                           1 6 novembre 2008
 L’équipe : Alain, Dominique, Francis, Gérard, Patricia, Patrick, Thomas, Daniel.

  Après une long chemin (4h30 depuis Agen) nous partons du terminal de la petite route en provenance d’Aisa à 13 h pour atteindre très rapidement la cabane de Saleras 1560m à 13h15. Nous posons notre barda pour nous diriger vers le fond du cirque de Riosetta et monter à l’Ouest au col del Bozo pour rendre visite à 15h15 au Pétrito 2135m puis au Mesola 2177m deux sommets débonnaires jouissants d’une superbe vue sur le massif d’Aspe. Retour à la cabane à 17h15  Ambiance festive
après forces apéritifs et vin rouge, le dernier venu au CAF, Thomas, en bon Normand nous a servi un Calvados de derrières les fagots qui a fini de m’assommer. Il a déjà compris, le bougre, comment il fallait s’y prendre pour se faire des copains au CAF d’Agen !!! Après une bonne nuit pour se reconstituer, nous démarrons à la frontale à 7 h pour atteindre la brèche d’Aspe à 10h30et le sommet à 10h55. Le point culminant du massif est probablement une des plus belles courses du secteur par la variété de l’itinéraire et l’ambiance d’altitude des pentes sommitales, en tout cas il est très fréquenté par les skieurs de rando espagnols.                                   
Retour à la cabane à 13h55, 

 

          Retour en haut de la page

 

Pic d'Anie               Pascale, Raymond, Daniel, Michel, Jean-Marc et....Ralph dit "le neveu"



Départ le samedi de Laberouat par un temps Médiocre. Coucher à, la cabane d'Ardinet 1570m, où nous avons essayé de re- construire la cheminée.

Le lendemain grand beau et pas mal de neige. Donc montée en raquettes.

Pascale et Raymond choisissent de tenir compagnie à Ralph (le Beauceron) qui a oublié ses raquettes....

Daniel, Michel et Jean-Marc vont au sommet goûter la solitude des cimes

 
                                                                                                                             Retour en haut de la page
Pic d'Ariel
        19.20 octobre 2002 Jean Marc, Michel, Luc et Daniel
 

Départ de la cabane du caillou de Soques dans le col de Pourtalet à 1425m, nous remontons le vallon du ruisseau d’Arrious pour atteindre en une heure 15 la cabane du même nom(avant qu’elle ne soit emporté par une avalanche 3 ans plus tard), nous continuons jusqu’à la Quèbe d’Arrious où nous décidons de bivouaquer. Le lendemain, nous reprenons la direction du col d’Arrious que nous quittons pour prendre à mi chemin une vallon sur la droite qui monte au col de Sobe 2449 m. De ce col on s’oriente plein Est pour rejoindre à travers un pierrier le col d’Ariel ou nous trouvons la neige tombée récemment. On remonte au Sud Est par le coté droit de l’arête pendant demie heure jusqu’au sommet en mettant très souvent les mains. Ce sommet bénéficie d’un point de vue idéal sur le Palas, le Balaitous et bien sur l’Ossau. *



                                                                                                                                                                        Retour en haut de la page

Pic d'Aule       25 et 26 mars 2006  Alain Thoueilles, André Marsan Daniel Duprat
L’idée d’Alain était de faire le Vertice d’Anayet et si bonnes conditions le pic du même nom. Vendredi, le risque d’avalanche était tombé à 2 et le temps s’annonçait beau et chaud. Tout baigne…jusqu’à Fabrèges . Juste au dessus , à Pont de Camps exactement, surprise, la route du col du Pourtalet est fermée pour cause d’éboulement Il en faut plus pour arrêter trois vieux briscards ! Après un petit coup d’œil sur la carte nous rejoignons Gabas et laissons le véhicule
à 16 h au départ de la route (fermée) de Bious Artigues . Après 3 km de goudron et 300m de dénivelé, nous atteignons une heure plus tard le départ du sentier du vallon d’Aule .
A 17h30 nous sommes à 1710m
à la cabane d’Aule, relativement confortable, mais assez encombrée par le fatras du berger.Un réchaud sans tuyau d’évacuation nous a fumé comme des jambons avec le bois transporté sur nos sacs à dos, mais André a pu faire griller ses côtelettes(au demeurant excellentes), une source est captée avec un tuyau contre le mur de la cabane, bref, pas exactement un palace mais on a connu pire ! Nuit courte due au changement d’horaire et départ à 7h20 pour le pic de Gazies. Mais une neige molle lourde et humide n’inspirait pas Alain qui prudemment nous conseillait d’éviter le long vallon exposé qui monte au col pour prendre les pentes et ressauts plus rassurants qui mènent au pic d’Aule. Sage initiative. On ne savait pas encore que le risque d’avalanche était repassé à 4 samedi. Après une arrivée très ventée au sommet à 10h10,
balayé par un violent vent de Sud, nous rejoignons prudemment la cabane vers midi. A 13 h entre la poire et le fromage, on entendait un grand bruit à l’extérieur et on
pouvait mesurer notre chance puisque une superbe avalanche avait dévalé 600m sur la face Nord du vallon pour atterrir avec une épaisseur respectable à une vingtaine de mètres de la cabane recouvrant notre trace de descente du sommet. Chaud devant !! Nous repartons à 13h30 pour retrouver la voiture
  
  
                                                                                                                                                             
                                                                                                                                                            Retour en haut de la page


 La Pena Forca et  Le pic de Lakhoura       Groupe Caf Agen d’Alain Thoueilles (13 participants)        
 
12 et 13 Mai 2012
Samedi 12 :
Après le col de la Pierre St Martin, départ  du col d’Erraitze pour petite mise en jambes(3h AR et 380m de dénivelée) avec  les pics de Lakhoura  et de Lakora d’où nous avons une belle vue à l'Est sur le pic d’Annie et la Table des Trois Rois, à l'Ouest sur le pic d'Orhy et nous appercevons également au loin l’objectif du lendemain, la muraille d’Alano et la Pena Forca.
Arrivés à Zuriza (camping et refuge) nous partons faire une première reconnaissance jusqu’au Llano de Tachera (1260m), la piste étant interdite à partir du gué sur le torrent, les plus courageux montent  jusqu’aux granges et pâturages de Mazandu à 1450m, 500m sous le Paso de Tachera , pour constater que celui-ci n’est plus enneigé, ce qui facilitera l’accès. Nuit et repas au refuge de Zuriza (excellent et prix modique).
Dimanche 13 :
8h 45 AR et 1200m de dénivelée
Lever 5 h et départ 5h30 sous un orage qui heureusement sera très bref. Le couloir de la brèche est raide mais sans difficulté sur un bon sentier, on débouche alors sur le vallon suspendu d’Alano (7h45) et on remontera ces pâturages partiellement enneigés jusqu’au collado del Rincon (9h45), là, 8 d’entres nous mettrons les crampons pour accéder à la crête qui nous emmène au sommet de la Pena Forca(11h15) d’où nous redescendrons dans le vallon où nous attend le reste du groupe par le couloir enneigé qui sépare les 2 pointes de la Pena.
Des brumes orageuses masquaient légèrement le spectacle sur l’extraordinaire Castillo d’Achert et  les autres sommets (Bisaurin , Ossau….) mais très beau spectacle et très belle journée tout de même.
 


                                                                                                                      Retour en haut de la page
 

Le Rueba del Bozo et le Le Puntal Alto del Foraton                                          

 


      Sortie CAF d’Agen du groupe Alain Thoueilles ( 12 participants)
5 et 6 octobre 2013
Samedi  5 octobre : le Puntal Alto del Foraton 2166m, dénivelée 630m, 3heures
Départ du refuge de Lizara 1540m à 14h30, collado del Foraton 2032m à 15h45 et sommet à 16h15
Descente par la crête Sud/Sud-Est  et retour direct par les pelouses et bosquets vers le refuge (17h40)
Dimanche 6 octobre : le Rueba del Bozo 2420m, dénivelée global 980m, 6h30
Départ du refuge à 7h30, accès au col del Bozo 2019m à 9h15, remontée du vallon suspendu de la Foya de Araguès pour accéder sur la crête horizontale près de l’arête dentelée  du Lie Lavate  à 10h45. Montée facile jusqu’à la pointe orientale du Rueba del Bozo à 11h10 et retour pour monter  au Puntal do Bozo à 11h30 où nous avons pu admirer un spectre de Brocken. Belles vues sur le Bisaurin, le cirque d’Olibon et la vallée de los Sarrios jusqu’à l’ibon d’Estanès. Descente jusqu’à la brèche (2350m) qui permet le passage un peu acrobatique dans le cirque d’Oliron. Pause casse-croute d’une heure au soleil et à l’abri du vent du Nord et vue fugitive du pic d’Aspe entre 2 nuages.
Retour rapide (15h) au refuge par le chemin de montée et le collado del Bozo.
 
 
                                                                                                                                                                


                                                                                                                                                      Retour en haut de la page



Le Pic de Labigouer 2175m et le Pic Rouge 2177m                          
 

11 et 12 octobre
Groupe Caf Agen d’Alain Thoueilles (6 participants)
Samedi : Pic de Labiguer, dénivelée cumulé 1250m, durée 4 h AR depuis la cabane de Pourcibo sans les arrêts.
Départ du parking d’Aumet (12h15/1150m) nous montons jusqu’à la cabane det Cailleau où nous pensions trouver refuge pour la nuit. Mais la cabane était fermée, le berger (absent) avait laissé ses affaires et le troupeau était toujours présent. Nous redescendons à la cabane de Pourcibo  (excellent état, source, 1 lit + mezzanine pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes), pour remonter à la cabane fermée, rejoindre le col de Souperet 1920m, franchir la petite brèche au dessus du Pène d’Espade  et atteindre le sommet du Labigouer à 16 h. Retour rapide à Pourcibo en empruntant le vallon qui descend directement depuis la brèche jusqu’à la cabane.
Dimanche : le Pic Rouge et le col de la Cuarde (Chemin de la Liberté)
Après une soirée très conviviale autour du barbecue de la cabane, départ à 7h pour prendre le chemin utilisé la veille jusqu’à l’embranchement  au dessus de la cabane det Cailleau, laissant à notre gauche la voie du Labigouer,  orientation plein Sud vers le col de Saoubathou 1949m (45 min). Du col on monte sur le flanc Nord pour passer une petite brèche (passage délicat exposé) et atteindre la courte arête qui mène au sommet (2h45 depuis la cabane). Ces 2 sommets, le Labigouer et le Rouge présentent l’avantage d’offrir un point de vue à 360° sur l’ensemble des sommets français et espagnols du secteur (Ossau, Balaîtous, Visaurin, Pena Collarada, Parda…..).
Retour au col de Saoubathou pour emprunter jusqu’au col de la Cuarde 1975m le « Chemin de la Liberté » sur la crête frontière. Retour à la cabane à 14h45.
 
                    
                                                                                                                                       Retour en haut de la page



Pics de Gabedaille, d'Arlet et d'Arri                              
              
 

Sortie CAF Agen d’Alain Thoueilles (9 participants)

8 et 9 octobre 2016

Samedi 8 : Pic de Gabedaille 2258m   dénivelée 1175m / 11km  /  5H hors arrêts

Départ du parking d’Espélunguère aux Forges d’Abel , jusqu’à la cabane Grosse (fermée, on s’est rabattu sur la petite cabane à coté), puis montée au col de Couecq et ascension sans problème  du pic de Gabedaille ou Signal d’Espélunguère, retour à la cabane pour passer la nuit.

Dimanche 9 : Pics d’Arlet 2207m et d’Arri 2157m : dénivelée 1225m/distance 22km/ 9H de marche

Départ 7h, itinéraire par la HRP et le col de Lapachouaou, lac et refuge d’Arlet, montée au col et au sommet du pic d’Arlet (12h). Ensuite pic d’Arri par la crête et retour par le même itinéraire.

 

 

           
                                                                                                                                         Retour en haut de la page