Bienvenue sur le Site

danirando.wifeo.com



Randos dans les
Pyrénées
Alpes
Montagnes du monde 
maps.google.fr/maps/ms
  MAROC
LE
TOUBKAL 

semaine du 10 17 mai
2009

Luc Michel et Daniel


 
  "" Dans mon pays on ne donne pas, on partage. " Proverbe marocain "
 

Salamalécoum !!! Luc, le fils cadet de Michel qui travaille à Casablanca, a eu l’excellente idée d’organiser cette virée au Maroc.Shoucram Luc !!!

Toulouse-Casa en avion,
Casa-Marrakech avec la voiture de Luc,
nuit dans un riad et lundi matin nous débarquons à Imlil, le « Chamonix marocain », et faisons connaissance avec Mohamed notre guide, Hamid le muletier-cuistot et Carla la mule porte-bagages.Kaoulchi mzien !!!!Les 3 gazous et leur équipage partent pour un treck de mise en jambes de 2 jours dans la montagne afin de rejoindre Imlil en boucle le mardi soir.

Nous visitons les villages berbères isolés dans leurs traditions immuables, franchissons un col à 2100m pour passer notre première nuit dans le village de Tizi Oussem 1850m, un village accroché à la montagne, misérable mais authentique, dans un contraste de couleurs saisissantes. Quand on voit vivre ce peuple extrêmement accueillant, qui n’a pas changé son mode de vie depuis le Moyen Age, on se rend bien compte que la destruction de la planète n’est pas de leur responsabilité !
 
Mardi, nous remontons un col à 2400m pour rechanger de vallée et retrouver Imlil point de départ de notre rando au Toubkal, plus haut sommet d'Afrique du Nord.

Mercredi matin la fine équipe s’ébroue en direction du refuge Nelter (3200m) que l’on atteint en 4 heures. Après midi de repos, nous prenons nos marques au milieu d’un groupe bruyant d’une trentaine d’ibériques scotchés à leurs téléphones portables et d’un groupe d’une douzaine de japonais beaucoup plus discrets mais peu préparés pour cette ascension puisqu’il leur a fallut 10 heures pour monter au refuge !!!

Jeudi matin nous constatons lors de notre départ vers 6 h 15 que nous sommes pratiquement les derniers à partir, ce qui n’est pas dans nos habitudes. Du refuge, on se dirige plein Est vers un premier col (3600m) par une pente assez soutenue couverte par un névé persistant et bien gelé. Sans crampons, nous doublons le groupe de japonais qui commençait déjà à se demander ce qu’il faisait là. Le col est assez rapidement atteint et nous nous dirigeons vers un deuxième col au Sud en doublant le groupe d’espagnols qui manquait de souffle pour parler au téléphone et multipliait les pauses. Du col Sud, nous prenons une large crête qui nous mène au sommet du Toubkal 4167m soit 1000m depuis le refuge et 2 h 15 avec les arrêts, premier 4000m pour mes 2 compères. Un vent glacial nous y accueille et après les photos d’usage nous descendons quelques rochers sur la face Est pour nous abriter et profiter des rayons du soleil. La descente était expédiée en une heure, au pas de course et nous retrouvons le refuge vers 10h15.
Une ascension assez facile, pas du tout technique, qui demande simplement un peu de physique pour avaler les 2500m de dénivelé positif. Après le repas préparé par Hamid, nous retrouvons le chemin d’Imlil où 3 heures plus tard nous faisons nos adieux à Hamid et Carla pour repartir en voiture vers Marrakech avec Mohamed où un nouveau treck l’attendait.

On consacrait la journée de vendredi à visiter la médina de Marrakech et rejoindre Casa.

samedi, avec la petite famille de Luc on part admirer la mosquée Hassan II, on s’immerge dans l’activité fébrile du port de pêche et on fait un tour dans le souk.

Dimanche, by by Marroco et retour à Toulouse après un petit détour imprévu par Marseille (la joie des vols charters !!).
La boucle est bouclée, mais nous prévoyons de revenir l’an prochain faire le M’Goun avec une escapade dans le désert. Inch Allah !

                                                                                                                                                    Lexique : 
                                                         Salamalécoum : formule de bienvenue   Gazous : masculin de      gazelles surnom donné aux filles   Kaoulchi mzien : tout va bien ou ça roule    Shoukram : merci  
                                      

 Retour en haut de la page