Bienvenue sur le Site

danirando.wifeo.com


Randos dans les
Pyrénées
Alpes
Montagnes du monde


PYRENEES CATALANES

VAL D'ARAN 
Le Pic du Grand Encantant

Montlude
pic d'Usheira et le Tuc du Port de Vielha     
Tucs de Parris et d'Armeros

 Montcorbisson et Tuc d'Arreu
#Le_Cirque_et le Tuc de_Baciver
 Le tossal del Mar
Tuc de Rosari
Le Montardo d'Aran 2833m par la Restanca
Tuc de Ribereta
Les pics de Mt Rouch
pic de Bassiero Oriental
 



"C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas " Victor Hugo



Le pic de Bassiero Oriental par le refuge Mataro              #

    Club Alpin 47
Randonnée montagne
des 10 et 11 juin 2017.
Groupe Alain Thoueilles (10 participants)

Massif : Encantats N.O. : Amitges-Bassiero.
Secteur : Val d’Aran, Vall de Gerber, Espagne.
Altitudes maxi. : 2897m.
Cartographie : Editorial Alpina 1/40000 Val d’Aran.
1er jour : Refuge Mataro (2474m)
Dénivelée : 560m.
Altitude départ : 1900 m. au parking de la Peula (devant le
télésiège) à 2,5km. sous le Port de la Bonaïgua.
Itinéraire : Vall de Gerber, estany de Gerber (2165m. 1h.),
estanys Long et Redo, estany de l’Illa et refuge Mataro (2460m. 2h.30)
(2587m.)
2ème jour : Pics de Bassiero Oriental (2897m) + crête et sommets des Tres Puis
Dénivelée : 700 m. Temps sans les arrêts: 6 h.30 avec retour jusqu'au parking de la Peula.
Itinéraire : Collada de Bassiero (2740m.1h.15), Pic Oriental de Bassiero (2897 m. 1h.) + 1h pour les Tres Puis
Bivouac sur le bord de l’Estany de Ila le refuge étant occupé par un groupe d’espagnols et …..3 gros chiens.
L’accès au pic de Bassiero Occidental étant compliqué  par les conditions de neige tardive, on a renoncé à tenter le passage de la brèche et on s’est rabattu sur la crête et les 3 sommets des Tres Puis (2822m, 2807m et 2786m).
.
 

 








LE PIC DU GRAND ENCANTAT     

15 et 16 octobre 2009 Alain- Gérard et Daniel                                                        
 
Départ du parking d’Espot (1645m) à la porte du Parc Naturel de San Maurici à 18h10, nous arrivons au refuge non gardé Ernest Mallafré 1885m près du lac de San Maurici à 19 heures où nous trouvons 2 jeunes anglaises et 2 jeunes catalans espagnols. Ce petit refuge (22 places) est très sympathique et bien équipé, il est chauffé par un poêle à bois très efficace et bien utile car la température extérieure était plutôt froide. Avant la tombée du jour nous faisons une petite reconnaissance pour trouver la sente de départ (très discrète) qui démarre vers l’Est au-delà du petit torrent en contrebas du refuge est devient assez rapidement bien marquée et cairnée en direction du Petit Encantats.
Nous prenons notre repas en compagnie des 2 espagnols avec qui nous avons longuement conversé sur la réintroduction de l’ours et la future réimplantation du loup dans les Pyrénées.
Le lendemain, lever 6h30 et départ du refuge vers 7h20 à la frontale. Nous contournons le sévère contrefort Ouest du Petit Encantats pour remonter vers le Sud/Sud-est une cuvette
herbeuse de la Valleta Seca pour trouver le bas (2370m) du grand couloir très redressé qui nous mène au col dets Encantats (2550m) vers 9 heures.
Une sente cairnée s’élève N/O pour atteindre un petit mur à escalader. En haut de ce mur on revient sur la crête pour repartir sur le flanc Est et atteindre la base d’une grande cheminée à escalader avec précaution (rocher à tester). A 2700m une dizaine de mètres avant d’atteindre la crête, l’itinéraire monte vers la droite (passage un peu exposé mais bon rocher) et conduit par un enchaînement de petits ressauts faciles jusqu’au sommet 2745m (9h30).
Le temps est superbe la visibilité parfaite, nous passons 45 minutes à profiter du paysage avant de retourner au refuge vers 12h10. 

 
 

Retour en haut de la page


 
 



Les pics de Mt Rouch (2858m) ,Mt Roig (2868m) et Ventolau (2843m)         
par le refuge Mt Roig

 
10 et 11 septembre 2016

Groupe CAF/AGEN d’Alain Thoueilles (11 participants)

Samedi 10 : dénivelée 1330m/10 km/ 5H30 sans les arrêts
Départ en bout de piste à la Pleta Palomera 1684m et montée au refuge non gardé de Mont Roig 2290m en 2h15 où certains s’installent en compagnie d’un berger espagnol, d’autres, par manque de places (9 places en tout) installent leur tente. Puis nous reprenons nos sacs pour monter d’abord au Mont-Rouch de France par son arête Est (2858m/1h15). Du sommet nous descendons à la brèche frontière avant de grimper par une arête courte mais redressée au sommet du Mont-Roig espagnol (2868m) en 30 min. Descente rapide par le même itinéraire jusqu’au refuge rejoint à 19h30.

Dimanche 11 : dénivelée 823m/13km/5h45
Départ du refuge à 6h45, en 1h15 on contourne le superbe Estany Mayor au pied du pic de Ventolau 2843m pour grimper par l’arête Ouest jusqu’au sommet atteint à 9h20. Retour au refuge par le même itinéraire en 1h30 où nous récupérons nos affaires pour redescendre au parking de la Pleta Palomera.
 
 

                                                                                                                                    Retour en haut de la page


Le Montardo d'Aran 2833m par la Restanca                

 
Groupe Caf/Agen d’Alain Thoueilles (7 participants)
19 et 20 Décembre 2015
Samedi : montée au refuge de la Restanca 2010m puis montée jusqu’à l’estany del Mar sur un éperon rive gauche à 2280m (exercice de DVA sur le terrain avec ARVA) et retour au refuge à 17h30.
Dénivelée du pont de Ressec 1390m au refuge 2010m : 620m  en 2h20 puis 270m jusqu’à l’estany del Mar.
Dimanche : le Montardo 2833m par la voie normale, dénivelée cumulée 1020m distance globale AR 15 km jusqu’au véhicule.
Départ du refuge de la Restanca à 6h50 (nous étions les seuls occupants de la partie hivers, 12 couchages + salle à manger, par contre l’électricité qui permettait l’éclairage et le chauffage par un système de minuterie est coupée), accès au col de Crestada en raquettes 2475m, puis montée en crampons jusqu’au col du Montardo et ensuite raide pente sur 100m pour atteindre le sommet (3h  depuis le refuge). Retour par le même itinéraire au refuge où nous récupérons nos affaires et nous retrouvons les véhicules au pont de Ressec à 16h30.
 
 

                                                                            Retour en haut de la page

Montlude (Tentative au )   

22/23.04.2004 Jean Marc , Michel , Eric , Daniel
Depuis le temps que je les bassinais pour faire le Monlude ( un vieux rêve dans une vie antérieure) , le chef le met au programme ce w.e .En effet , les chutes de neige importantes du we dernier et du début de semaine , un risque d’avalanche 4 annoncé mercredi , nous incite à la modestie . Comme dit un vieux proverbe bigourdan « neige de printemps abondante , bonjour la bavante « .Ce pauvre Monlude avec ses misérables 2517 m fera l’affaire . Eric avait fait le déplacement depuis Paris , le pauvre , avec une bouteille de champagne pour le sommet ( de ses 27 ans ) , heureusement que le train n’est pas cher ! Départ donc le vendredi à 13h30.A Vilamos , nous empruntons la piste qui nous mène à la cabane de Sacauva 1500m , nous trouvons la neige versant sud vers 1400 m ce qui donnait une dizaine de cm à la cabane.Hormis son emplacement en bordure de piste et la vue formidable sur le massif ANETO/MALADETTA , elle ne vaut pas le détour , elle est pourrie de chez pourri , un trou dans le toit , crado et sans confort . Heureusement , il y a une source – abreuvoir à 500 m , une cheminée et du bois à volonté, mais plus de fenêtre , pas de table de banc et de bat-flanc. Mais on en a vu d’autres et on s’est installé pour la nuit . Le lendemain , temps superbe , comme prévu et départ à 7h40. Rapidement , l’itinéraire nous parut confus et compliqué par l
’abondance de neige qui masquait chemin et repères. Après 4 heures d’efforts dans la profonde , nombres hésitations et aller-retour , on arrivait enfin à la « passada de simonet « 2122m , soit 622m en 4 heures : l’exploit !! Mais là , il fallut se rendre à l’évidence , le soleil qui commençait à chauffer déclenchait le départ de nombreuses coulées et le risque élevé d’avalanche nous ramenait à la raison .La pente raide et exposée pour accéder à l’esthan de vilamos et au col de l’esthan , point d’accès à la crête menant au sommet ne nous inspirait pas dans ces conditions (il vaut mieux …..).Par contre depuis ce col il y a un spectacle extraordinaire sur l’Aneto , Maladetta et sommets du luchonais au sud ouest et à l’est une vue superbe sur le ….Valier , dixit le chef avec assurance.Je crois même qu’on voyait aussi Tournecoupe , mais je serai moins affirmatif que Jean Marc ! Après photos et quelques graines , la mort dans l’âme pour ceux qui en ont une , nous revenons à la cabane où à défaut de sommet nous avons apprécié la roteuse d’Eric : happy birthday ! Nous reviendrons c’est promis , dans d’autres conditions , et pour changer nous le ferons par la face
nord au départ de LES et BORDIUS. Dans 3 semaine , promis juré , la Punta Alta en bivouac.
 








                                                                                             
 
                                                                                                                              Retour en haut de la page


Le Tuc de Ribereta par le refuge de Colomers           
 

Sortie CAF/Agen groupe Alain Thoueilles (11 participants)
20 et 21 Février 2016
Samedi : montée au refuge gardé de Colomers 2136m depuis le parking de la Borda de Servat 1500m
Dénivelée 630m jusqu’au refuge et 260 m pour le circuit des lacs depuis le refuge. Durée 3h30 jusqu’au refuge et 1h30 pour le circuit des lacs
Dimanche :Tuc de la Ribereta en circuit : dénivelée 830m, durée sans les arrêts 8h et distance 16 km.
Départ du refuge à 7h15, montée au Port de Ribereta 2430m (1h15) puis accès sur la crête Sud (2600m) (1h15) du Tuc de Ribereta.Les conditions de neige étant très fragiles (risque 3, faible liaison avec la sous-couche donc risque d’instabilité) nous renonçons à gravir la vingtaine de mètres qui nous séparent de la pointe sommitale. Descente dans le vallon pour longer sur les flancs droits les étangs de Ribereta, ensuite remontée au Goth de Pruedo 2330m afin de rejoindre et gravir en partie l’arête Sud du Tuc de la Solana (arrêt casse-croûte). Descente en 3h par un vaste vallon qui rejoint la piste Est du col de Pruedo aux Banhs de Tredos, puis le parking de départ.
 
 
 
 
 





                                                                                                                                Retour en haut de la page



 

Tucs de Parros et d'Armeros Tuc de Pincella 2546m - Tuc d’Arenho 2522m ( 2 et 3 Juin 2010) Alain , Gérard et Daniel   

                                                                                             


Mercredi 2 Juin 2010 : dénivelé total 1050m/ 7h45 avec arrêts

Départ du col de Varrados 2050m où nous laissons le véhicule, direction plein Sud sur une large arête, nous atteignons le Tuc de Pincella puis le Tuc d’Arenho.

Nous redescendons au col par le PR112 et les lacs gelés de Pincella. Au col nous chargeons nos sacs pour prendre le GR211 en direction de la cabane de Liat sur le site des mines du même nom, que nous atteignons à 18 h (2250m). Ces mines sont désaffectées depuis 1929 et ce cimetière de ruines et de ferrailles rouillées a été baptisé par nos amis aranais « la préciosa pépita » !!! En effet, des financiers peu scrupuleux(déjà !!!) avaient levé des fonds importants auprès de petits investisseurs français en 1904 en leur faisant croire qu’il y avait un gisement très important avec des réserves fabuleuses de minerais de blende (sulfure de zinc), de galène (sulfure de plomb) et de pyrite (sulfure de fer). Les gogos en furent pour leurs frais puisque 25 ans après, les réserves épuisées, les mines fermaient, laissant dans un très beau site une hideuse ruine industrielle. La cabane est en bon état et bien équipée pour 6 à 8 personnes.

Jeudi 3 juin 2010 : dénivelé global 1460 m /9H40 avec arrêts

Départ du refuge à 5h40 par le GR211, passage au Pas Estret, puis au Plan de Tor, nous montons au col de Maubermé (2468m/7h40) pour redescendre au lac de Montoliu, remontée au col de Montoliu pour suivre l’arête qui mène plein Sud avec le franchissement d’une brèche facile au Tuc de Parros (2727m/9h). Nous revenons à la cabane récupérer nos affaires , casser une graine et grimper au Tuc des Arméros par sa face Nord (2525m/14h10), pour rejoindre le véhicule au col (15h10) par un cheminement peu évident mais bien maîtrisé par Alain. Très beau temps, neige présente par plaques à partir de 2300 m versant Sud, crampons utiles le matin sur certaines pentes gelées.
      http://www.wifeo.com/fckeditortest2/editor/images/spacer.gif
                                  
 

   le pic d'Usheira et le Tuc du Port de Vielha          

16.17.18 mars 2005 Michel , Luc et Daniel
L’idée première était une rando de 3 jours dans les Encantats avec 2 nuits en refuge , mais le risque d’avalanche était encore important la semaine d’avant , et , l’idée de dormir dans des refuges encombrés nous a orientés sur l’excellente suggestion de Michel , à savoir , cabane et pic d’Uishera 2336 m et cabane deth Pontet le lendemain avec port de Vielha et tuc deth port de Vielha 2606m .
En l’absence (regrettée) de notre Frison –Roche local , j’ai cité Jean Marc, nous quittons Miradoux mercredi vers 10 h pour retrouver Luc à Estenos , après un petit resto sympa pour souder l’équipe , nous laissons Vilamos à 15h15 raquettes aux pieds pour attaquer l’interminable piste qui nous emmène au bout de 4h30 ( pour 800m de dénivel voyez le rendement !!) à la cabane d’Uishera 1950m superbement située dans un petit cirque sous le pic du même nom et le tuc de Sacauva , gardiens du grand frère le Montlude .
Au premier coup d’œil , l’affaire se présente bien , le bois est abondant et proche, la cabane à de la gueule avec son petit appentis , mais surprise de taille en ouvrant la porte , il pleuvait comme vache qui p….comme on dit chez nous ! En effet la neige sous l’effet du vent s’était infiltrée entre les ardoises et il y en avait 20 cm sur tout le plancher du grenier , avec le superbe soleil de la journée bonjour la douche !! Mais les pelles à avalanches sont là pour ça , et après avoir déblayé le grenier et installé une bâche au dessus de la table , on pouvait enfin allumer le feu et commencer le repas .
La nuit fut tout de même paisible et le lendemain on était au sommet vers 10h . C’est un beau belvédère en position centrale qui permet un 360° du pic du Gard au pic du Midi en passant par le Maubermé , le Montardo , les Besiberri et l’Aneto .Un régal des yeux !
Retour tranquille à la cabane pour grignoter et redescente à Vilamos avec cette fois quelques petits raccourcis entre 2 virages , puis il fallait refaire le plein de provisions , de compeed et de ….vin ( il faut dire que dans le groupe il y a une grosse cylindrée qui consomme ! ) à Vielha ,d’où nous rejoignons juste avant la boca norte du tunnel le départ vers la cabane deth Ponthet 1560m atteinte vers 17h30. Le site est magnifique , la cabane superbe (****) le bois à profusion , que demande le peuple sinon du pain et …du vin …et aussi du ricou ? Le vendredi , le meunier lève son monde à 6h , départ 7h50 et arrivée au col 2442m à 9h50 soit 2h pour 880 m , le rendement était meilleurs ! Du col une petite ½ h à peine est nécessaire pour atteindre le pic du même nom où la aussi le spectacle vaut le détour , mais je ne vais pas rapapier !!!
Le soleil ne nous a pas quitté pendant ces 3 jours , et on n’a pas vu l’ombre d’un collègue ! Les sorties hors we ….une affaire à suIvre







 

Montcorbisson et Tuc d'Arreu 13 et 14 février 2010 : groupe Alain Thoueilles, Guy Souchère: CAF Agenais 7 personnes

RANDONNEE EN VAL D'ARAN.........LES « PENITENTS » DE LA SAINT-VALENTIN !
En raison du fort risque d'avalanche, de niveau 4 annoncé par Météo-France sur les Pyrénées, nous avons dû modifier notre programme de sortie et l'adapter aux conditions d'instabilité du manteau neigeux, sur des secteurs moins exposés vers Vielha d'une part, sur le plateau de la station de Baquera-Béret d'autre part.Samedi 13 février 2010 . Les « pénitents blancs » du Montcorbison (2147m)
dénivelée 1137m – Durée de la « procession » 7h Départ à midi de Gausac, village proche de Vielha, dans sa partie haute ( 1010 m d'altitude ) par le P.R. 115 . La montée est raide, elle traverse plusieurs fois en direction Nord-Ouest la piste principale enneigée avant de nous retrouver en immersion dans une forêt de vénérables conifères tout de blanc revêtus . L'inattendue clairière de la Borda Borièra (1480m 13h) nous imposera une sympathique halte,avant de traverser le plateau de Bassa d'Oles où trône le refuge d'Icona (1600 m établissement à vocation pédagogique à l'environnement fermé en hiver ) . Après le replat de la Borda dera Vila on remonte les séduisantes combes bordées par des bosquets de pins , pour atteindre en quelques lacets sur une neige devenue dure un dernier ressaut merveilleux. Des squelettes d'arbres , spiralés, carapacés de givre opaque offrent le saisissant spectacle de « Pénitents blancs » sous l'arête Nord qui mène facilement au sommet du Montcorbisson coiffé tout en haut d'un relais hertzien pétrifié lui aussi dans une gangue argentée de givre opaque.
Sur l'observatoire polaire (2174 m 16h15 ) 1200 mètres au dessus de Vielha, la vue restera inoubliable sur l'ensemble des montagnes et vallons du Val d'Aran, mais encore sur un massif du Montlude bien éclairé, sur les crêtes étincelantes des Encantats, Montardo et autres montagnes du Luchonnais.

Dimanche 14 février 2010. Le cirque de Baciver et le Tuc d'Arreu par la Forqueta d'Arreu

Dénivelée ; 750 m. Durée; 6h30

 
 

Nous quittons Sant Nicolau, refuge installé à l'Espitau de Vielha, bouche Sud du tunnel de Vielha, 1630 m. 7h ) pour le plateau de Baquéra-Béret, dans le site classé du cirque de Baciver. Y revenir est toujours un ravissement !  Malgré le froid  mordant, moins 15 degrés affichés au parking « La Peyra » de la station de ski, ( 1850 m 8h ) nous chaussons les raquettes pour prendre d'assaut le vallon boisé, en remontant la combe sur la rive droite du Riu Malo. Sur un ressaut hérissé de pins ( 2040m 9h15 ) à l'approche du lac de Baciver (2050m) «coagulé » par les glaces dans son enclave boréale et contourné par la gauche sur un replat pour céder la place à un mamelon boisé qui à son tour, s'efface devant le somptueux cirque de Baciver cerné par le Tuc de Baciver ( 2644m) irrésistible, le Marimaha (2679 m) dominant,le Rosari (2594 m) mutin, et le Lhança ( 2558m) omniprésent, puis le Tuc d'Arreu (2540m) objectif de la rando (11h45) atteint après un dernier ressaut glacial depuis la Forquéta d'Arreu (2402m 11h15 ).Une belle descente nous attend jusqu'au parking de Béret (1850m 14h30) après un repas sur le bord du lac glacé de Rosari.Alain Thoueilles .    


 

Retour en haut de la page


Le Cirque de Baciver 2520 m     20 et 21 Décembre 2008  groupe Caf Thoueilles - Souchère :Dominique, Odile, Patricia, Alain, Patrick, Daniel
  Samedi midi, nous arrivons au refuge de Conangles 1550mn, qui a changé de look et de statut depuis 2 ans puisque, ancien refuge forestier sommaire et non gardé, il est maintenant rénové avec « todas las comodidas » et .....gardé.Nous quittons la « boca Sud del tunnel de Vielha » 1609m à 13h40 pour atteindre le Port Vielh deth Horo 2287m vers 15h30. Nous faisons une tentative en direction du Port du Tuc de Vielha, mais l’importante couche de neige rendait l’itinéraire peu sur. Retour donc au Port Vielh où Alain nous fait un cours très technique sur la composition du manteau neigeux et le mécanisme de l’avalanche où il était question de grains à face plane et de couche fine en gobelets.....Trop fort cet Alain !!!! Samedi, cours théorique et dimanche, d’un claquement de doigt il déclenche une avalanche grandeur nature et il fait son cours pratique .... !!!Nous retrouvons vers 18 h le refuge de Conangles et ses sympathiques gardiens où nous passons une confortable nuit pour 11 euros, prix CAF. Le dimanche nous reprenons nos véhicules pour monter au Plan de Beret 1830m d’où prenons à 8h45 la direction du cirque de Baciver. Ambiance Grand Nord garantie, superbe poudreuse sous un soleil sans nuages ! Après avoir visité le cirque et ses lacs gelés (10h) nous tentons la montée au Tuc de Baciver par les pentes Est qui dominent le lac de Rosari (10h30). La progression dans une neige qui commençait à se transformer sous le soleil, était assez pénible et, au moment (2520m) où Alain décidait de renoncer compte tenu des conditions, une avalanche claquait à une dizaine de mètres sur notre gauche, vraisemblablement déclenchée par la traversée de 2 skieurs. Avertissement sans frais qui confirmait le diagnostic du chef de groupe, et retour au Plan de Beret en profitant d’un paysage superbe. On pouvait remarquer, entre autre, la trace d’un renard qui suivait un ruisseau enneigé et descendait de trou en trou pour chasser les campagnols ou les desmans, seule nourriture disponible à cette saison pour se taper un petit « bocadillo » !

A 15 h nous retrouvons la foule des skieurs et la civilisation......si l’on peut dire !

 
 



Le Tuc de Baciver 2644m Groupe CAF Alain Thoueilles et Guy Souchère (17 participants) 10 et 11 Décembre 2011

 

 Arrivée le samedi à midi sur le parking de la station de ski de Beret , petite mise en jambe de 700m de dénivelé avec l'ascension débonnaire du Tuc de Costarjas 2333 m puis sur notre lancée , du Cap de Closos 2416 m .


Peu de neige, les raquettes sont restées dans les véhicules.



Repas et nuit en gite à Salardu.



Le dimanche nous remontons au parking du plateau de Beret (La Peira). Nous prenons le vallon boisé rive gauche pour atteindre le lac de Baciver 2100 m puis le lac de Rosari. Nous remontons plein Ouest une barre rocheuse colorée surmontée de quelques pins qui rejoint une crête horizontale d'où nous rejoignons le col.


Du col , nous suivons en crampons l'arète jusqu'au sommet qui réserve un très beau point de vue sur les sommets ariègeois au Nord et l'Aneto, les Posets le Perdiguère et les sommets du Luchonnais au Sud.
 
 
Retour en haut de la page
 


Le Tossal del Mar
2750 m en boucle par la Restanca et le vallon de Rius       
        Alain et Daniel 24 et 25 Janvier 2012    1er jour: 1h50   2ème jour : 8 h

Mardi : on laisse le véhicule au Pont de Ressec 1400 m (piste interdite à la circulation) à 14h10, départ du sentier au Pontet de Rius 1650m (14h50) et arrivée au refuge de la Restanca 2004m (16h) non gardé (12 places dans la partie hivers, 1 convecteur + éclairage électrique) que nous partageons avec 2 jeunes catalans.
Mercredi : départ 7h50 après l’ancien refuge démoli à l’Ouest du barrage, on rejoint un petit col à une centaine de mètres pour prendre pied sur la croupe boisée qui domine le lac de la Restanca jusqu’à dominer l’Estany de Mar (cote 2350m/8h55) continuer la croupe qui se dirige vers le pic au dessus par un raidillon redressé de 20m puis on atteint un gros bloc rocheux perché sur un autre. Prendre à gauche, traverser une ravine puis un ressaut et à nouveau une ravine qui descend de la brèche tout près de la pointe sommitale, rejoindre la crête en face par une montée assez rude sur 150m. De cette sorte de collet qui domine le plateau des lacs de Rius, prendre l’arête en mixte qui mène au sommet (corde nécessaire pour passer un gendarme que l’on ne peut pas éviter par les cotés à 40 m du sommet quant les flancs sont glacés). Du sommet redescendre l’arête jusqu’au collet pour descendre facilement sur le superbe plateau des lacs de Rius que l’on traverse jusqu’au déversoir pour prendre le vallon du même nom qui nous ramène au Pontet de Rius (15h45)  






 
                                                                                                                                      

Retour en haut de la page

                                                                                        

  La Pique d' Estat par l'arête Sud           

 
      




              La Pique d’Estat par le Rodo de Canalbone, la Punta Gabarro et l’arête Sud
8 et 9 Septembre 2012
Groupe Caf Agen d’Alain Thoueilles
Du parking (1780m/13h30), à 15 minutes sous le refuge Vallferrera  on rejoint l’estany d’Estat 2470m après 2h30 de montée. Nous installons  les tentes en bordure du lac et montons jusqu’à l’estany Gelat  2650m pour faire une petite reconnaissance du point de départ qui se fera de nuit le lendemain.
Dimanche, lever 4 h et départ 5h à la frontale nous retrouvons l’estany Gélat puis nous passons à la cuvette de l’Estanyol de Canalbona pour atteindre à 6h50 le sommet du Rodo de Canalbona 3004 m, il fait encore nuit mais les premières lueurs apparaissent à l’Est.
Après avoir traversé une hourquette on continue N.N /O jusqu’à la Pointe Gabarro 3115 m (7h55), on descend jusqu’à la brèche point de départ de l’arête Sud de la Pique qui nous emmène sans difficulté au sommet de la Pique d’Estat (3143m / 8h05). Nous avons eu le privilège, compte tenu de l’heure, d’êtres seuls  au sommet habituellement encombré par de nombreux catalans.
De là nous passons sur le sommet du Verdaguer (3131m/8h30) et descendons par son arête Ouest qui tombe directement sur le col de Sotllo (9h30) où nous trouvons  l’avant-garde de l’armée catalane partie à l’assaut de la Pique. Retour à l’aire de bivouac et assez longue descente de 2 heures jusqu’au véhicule.
 







 
 
                                                                                                                                                       Retour en haut de la page       
Tuc de Rosari  2594m et Era Montanheta 2226m               
 

Caf Agen groupe Agen/groupe A.Thoueilles (8 participants)
Samedi 13 et dimanche 14 décembre 2014
Samedi : Era Montanheta  2226m dénivelée 750m /5h30 avec les arrêts
Départ Borda de Montardi 1480m 12h15, pont de Banos de Tredos 1760m 13h15
Sommet Era Montanheta 15h35 retour au parking à 17h40.
Dimanche : Tuc de Rosari 2594m dénivelée 850m durée 8h avec les arrêts. Départ en raquettes parking de l’Orri à Baqueira-Beret à 8h, estany de Rosari de Baciver2310m 10h30, col de Rosari 2510m 11h30, on prend la large crête jusqu’au pied de l’arête SO du Marimanha. Les conditions de neige ne permettent pas au groupe de monter en toute sécurité, trop de neige pour monter en escalade pure et pas assez pour monter l’arête en crampons. Nous revenons au col pour monter en crampons au sommet du Tuc de Rosari (13h30), repas et retour aux véhicules à 16h.
 
 
                                                                                      Retour en haut de la page