Bienvenue sur le Site 
danirando. wifeo.com

Randos et Treks
dans les 
Pyrénées
Alpes
Montagnes du monde
PATAGONIE ARGENTINE

et
CHILIENNE 


  
Chutes d'IGUAZU

 
"C’est le propre des longs voyages que d'en ramener tout autre chose que ce que l’on allait y chercher."  Nicolas Bouvier

Voyage en Patagonie du 14 janvier au 20 février 2015-02-25

Marcela, Fernande, Gérard et Daniel
 
                                                                                                 Un voyage complet parfaitement et bénévolement préparé  de a à z par notre franco-argentine du Caf d’Agen, Marcela Buigues que je remercie encore.

Un périple qui nous a emmené du Sud (Ushuaia "el fin del mundo") au Nord de la Patagonie (San Carlos de Bariloche, la « petite Suisse argentine ») en passant par El Calafate (glacier Perito Moreno, El Chalten et le Fitz Roy), puis une semaine au Chili dans le parc des Torres del Paine, enfin Bariloche. Pour finir on s’envolait tout au Nord de l’Argentine à la frontière du Brésil voir les fabuleuses chutes d’Iguazu, une des 7 merveilles du monde. Trois semaines de trek dans la Cordillère des Andes, 430 km de marche et plus de 15000m de dénivelé positif cumulé soit 6 fois l’ascension du Mt Blanc.

Un budget avion assez lourd : Toulouse-Francfort et Francfort-Buenos Aires par Lufthansa (900 euros). Changement d’aéroport à Buenos-Aires et envol pour Ushuaia, puis Ushuaia-Calafate, Calafate –El Chalten en bus, Calafate-Chili/Torres del Paine en voiture de location AR, Calafate-Bariloche en avion, enfin toujours en avion Bariloche-Buenos-Aires-Iguazu et retour Buenos-Aires pour revenir en France.

Les vols intérieurs en Argentine ont été assuré par Aérolineas Argentinas et ont coûté environ 900 euros, soit un budget avion global de 1800 euros, auquel il faut ajouter la location du véhicule, les refuges et campements (très chers), les entrées de parcs, les auberges de jeunesses (nuits et petits-déjeuners aux étapes : Ushuaia/Calafate/El Chalten/Bariloche et Iguazu)  et tous les faux-frais (nourriture, bus, taxis…..).

La vie en Argentine est très chère, 39% d’inflation en 2014, des prix qui augmentent  à toutes vitesse, on se demande comment font les argentins pour s’en sortir.

Au Chili, c’est la même chose, les refuges sont hors de prix, mais comme on n’a pas quitté le parc des Torres del Paine, difficile de savoir comment cela se passe dans le reste du Chili.
1 euro= 10 pesos argentins et 720 pesos chiliens.
 
 
Le déroulé de ce voyage exceptionnel : (les temps de marche sont donnés hors arrêts, toutes les données chiffrées proviennent du GPS de Marcela)
 

 Ushuaia est la capitale de la province argentine la plus méridionale, la Terre de Feu. La ville est considérée comme étant la plus australe du monde. Elle est située à proximité du Canal Beagle. Le nom de la ville vient de la langue indigène yagan (ou yamana) : ush (au fond) et wuaia (baie ou crique). Ushuaia fut fondée en 1884 sur les bords du Canal du Beagle.

Durant la plus grande partie de la première moitié du XXème siècle, la ville se développa autour d'une prison pour des criminels particulièrement dangereux. Le gouvernement argentin s'inspira de l'exemple des bagnes britanniques en Australie : S'échapper d'une prison sur une île si isolée est pratiquement impossible. Les prisonniers devinrent ainsi des colons et leurs principales activités étaient de couper du bois sur les terrains environnant la prison et de construire la ville.

14  et 15 janvier : avion Toulouse/Buenos-Aires/Ushuaia

16 : visite d’Ushuaia et trek jusqu’au Glacier Martial qui domine la baie (972m dénivelé +/ 16.5 km- 3h45)

17 : parc national Terre de Feu/ Lapataia par le sentier côtier le long du Canal de Beagle (19 km – 640m dénivelé+)

18 : navigation sur le Canal de Beagle : loups de mer, phoques, cormorans…... ile Alicia.
 

 

El Calafate doit son nom à un arbuste épineux caractéristique du sud de la Patagonie, le Berbéris à feuilles de buis, à fleurs jaunes, qui donne des baies de couleur bleu-noir, et dont le nom est un vocable d'origine tehuelche.
El Calafate doit sa notoriété au fait d'être la localité la plus proche, donc la porte d'accès, du parc national Los Glaciares (avec ses environs de grande importance touristique comme le glacier Perito Moreno ou le pic du Fitz Roy). L'intendance du parc se trouve à El Calafate.

19 : avion Ushuaia-El Calafate + 3 h de bus jusqu’à El Chalten

20 : ascension de la Loma del Pliegue Tumbado (1100m dénivel+ / 21.5 km – 5h30)

21 : Laguna de las Tres aux pieds du Fitz Roy, retour par lagunas Madre, Hita et Nieta (1160 m dénivel+ / 30 km – 7 h)

22 : mirador del Condor et de las Aguilas puis Chorillo del Salto (cascade) (850m dénivel +/ 18.5 km)

23 :laguna la Torre (750m dénivel +/ 24 km – 5h30 )

24 : laguna Piedras Blancas (1230m dénivel +/ 28 km – 6h10)

25 : retour bus à El Calafate et location véhicule pour Chili


 
26 : Glacier Perito Moreno + bateau sur le lac (AR avec véhicule de location)


Le glacier Perito Moreno, de 5 000 mètres de front et 60 mètres de hauteur, est situé dans le parc national Los Glaciares de la province de Santa Cruz, en Argentine. Situé à 78 kilomètres d'El Calafate, c'est l'un des glaciers les plus célèbres de la Patagonie argentine.


Avec une surface de 250 km2 et une longueur de 30 kilomètres, il fait partie des 48 glaciers alimentés par le champ de glace sud de Patagonie, dans la Cordillère des Andes, que l'Argentine partage avec le Chili.
 
 
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       27 : Calafate-Esperanza (plein d’essence, les stations sont rares dans le secteur), frontière Chili, Puerto Natales, Torres del Paine  (560 km dont 40 de piste, 9 h) puis départ du trek pour le campement Seron (460m dénivel +/ 14 km – 3h)

28 : Seron- campement Los Perros (deniv+ 1200m-28 km- 7h30)

29 : Los Perros- Refuge Grey par le col Gardner et le campement Paso (dénivel. +/1084m- 22 km- 7h30)

30 : Refuge Grey – Refuge Paine Grande (433m dénivel +/ 11 km – 3h + 253m dénivel +/ 6 km - 2h) journée récupération

31 : Refuge Paine Grande- Los Cuernos : (1767m dénivel +/ 22 km -7h)
01 Fev : Los Cuernos – Refuge Torres :( 1944m dénivel +/ 28 km – 7h20  montée jusqu’aux Torres)

02 : retour en voiture à El Calafate 400 km dont 70 de piste, photos guanacos, nandùs….. et restitution du véhicule au loueur.

03 : parc d’El Calafate , flamants roses, oies, canards…sur lac Argentina (10 km) et lessive !!

04 : refaire sacs+ bus aéroport 25 km + avion jusqu’à Bariloche

 
 
 

Bariloche a été fondée sur la rive sud du lac Nahuel Huapi, un lac d'origine glaciaire qui a la forme d'un trident de 80 km de long, dont les trois pointes s'incrustent à l'ouest contre les Andes. Un peu plus loin, et c'est la frontière avec le Chili. L'eau de dégel des montagnes est évacuée par le Río Limay, limite aussi entre les provinces de Río Negro et Neuquén ; cette même eau alimentera plusieurs centrales hydroélectriques sur son chemin vers l'Atlantique.
Bariloche est bordée à l'ouest par les Andes et à l'est par la steppe patagonienne. La latitude de Bariloche est d'environ le parallèle 41 ; en Europe, c'est environ la latitude de la ville de Barcelone en Espagne, sur la Méditerranée. Pourtant, il y a des neiges éternelles, à partir d'environ 2 100-2 200 mètres. Ce sont ces mêmes neiges celles qui ont excavé pendant la dernière période glaciaire les lacs de la région, dont le magnifique lac Nahuel Huapi déjà mentionné, une espèce de lac Léman patagonien.

05 : repos à Bariloche, planning randos, club andin, renseignements bus, refuges, Parc national, ravitaillement, lessive ….
06 : bus jusqu’à Pampa Linda 2h30,  parc du Tronador,  montée au refuge Tronador (934m dénivel +/ 13 km – 3h15)
07 : Refuge Rocca/Paso de las Nubes : photos condors (627 m dénivel +/ 19 km – 5h)
08 : descente du refuge jusqu’à Pampa Linda (14 km – 140 m dénivel +) rencontre avec les 1200 traileurs  du Trail international de Bariloche (100 km) retour en bus à Bariloche 2h30
09 : repos à Bariloche, ascension du Cerro Lopez pour Marcela et Gérard (1080m de dénivel +/ 17.5 km – 3h 30), renseignements au Club Andin, pour les bus, lessive, ravitaillement.
10 :Parc Nahuel Huapi,  bus et montée au refuge Emilio Frey (770m de dénivel +/ 10 km – 3h30)
11 : Refuge Frey – Refuge San Martin/Jakob par la laguna Schmol, passage d’un col raide  sous le Cerro Catedral  2405m, longue descente jusqu’à la vallée Ricaco et remontée à la Brecha Negra, puis à nouveau descente dans les pierriers jusqu’au refuge Jakob (1205 m dénivel +/ 14 km – 5 h)
Du refuge on fait un aller-retour jusqu’à la laguna Tempanas (150m dénivel +/ 1 h)
12 : Descente du refuge Jakob jusqu’à l’arrêt de bus (+ 341m et – 1045 m / 20 km – 4h30)
13 : Parc de la Péninsule de Llao Llao  (390m dénivelé – 15 km – 4h)
14 : repos, achats souvenirs, lessive
 
 
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               15 : bus jusqu’à l’aéroport et avion Bariloche – Buenos Aires où on laisse Marcela qui va passer quelques jours dans sa famille,  avion Buenos- Aires- Iguazu.
 

Les chutes d'Iguazú situées au milieu de la forêt tropicale, à la frontière entre l'Argentine (80 %) et le Brésil (20 %), sont une merveille naturelle inscrite au patrimoine mondial par l'UNESCO en 1984. Il ne s'agit pas à proprement parler d'une chute, mais d'un ensemble de 275 cascades formant un front de 3,0 kilomètres environ. La plus haute d'entre elles atteint les 90 m de hauteur. On l'appelle la Garganta del Diablo en espagnol ou Garganta do Diabo en portugais (« gorge du Diable »). L'ensemble des cascades déverse jusqu'à six millions de litres d'eau par seconde.Ces chutes interrompent le cours de la rivière Iguaçu, affluent du Paraná, entre l'État brésilien du Paraná et la province argentine de Misiones. Elles comptent parmi les plus impressionnantes au monde

16 : chutes d’Iguazu coté argentin + sentier Macuco dans la forêt tropicale (12 km)

17 : chutes d’Iguazu coté brésilien


18 : Hito de las Tres Fronteras


19 : taxi pour l’aéroport, avion jusqu’à Buenos Aires, changement d’aéroport, on retrouve Marcela à l’aéroport international, et retour en France par Francfort  fatigués par ce périple mais la tête pleine de ces paysages fabuleux.
 
 
 
Ajoutons à cela une chance inouïe au niveau du temps : grand beau tout le séjour, pas de pluie, du vent bien sûr, quelquefois violent mais la Patagonie sans vent n’est pas la Patagonie, et pas de neige au niveau du col Gardner. En effet, à la laguna de las Tres devant le Fitz roy, on faisait connaissance avec 2 jeunes français qui nous racontaient avoir passé le col Gardner la semaine précédente avec de la neige jusqu’aux genoux et un vent violent qui nécessitait la fermeture du col par mesure de sécurité, mesure décidée par les Guardiaparques (rangers du Parc).
Il semble que ce genre de situation ne soit pas rare, mais Marcela avait tout prévu, un temps magnifique et pas de vent nous accueillaient en haut du col avec en prime une superbe vue sur l’immense glacier Grey en contrebas !!!

Au-delà de toutes ces beautés, cela reste un trek exigeant sur le plan physique, notamment le circuit des Torres del Paine au Chili qui se fait en 9 voire 10 jours et que nous avons fait en 7 avec un sac de 15 à 16 kg.

Il est bon d’avoir fait un bon entrainement physique avant de se lancer dans ce trek, avis aux amateurs !!
 
                    

                                                           la flore


                                           la faune