Randos dans les
Pyrénées
Alpes
Montagnes du monde

 

Mont- Rose : la Dufourspitze (Pointe Dufour) 4634m


Dénivelé : 1800m Difficulté : PD+ Engagement : III Type : Mixte
01/02 Septembre 2010
Gérard Chaubet/ Daniel Duprat

"le bonheur est souvent la seule chose qu'on puisse donner sans l'avoir, et c'est en le donnant qu'on l'acquiert" Voltaire      
                   Le Mt Rose, la plus haute montagne de Suisse et la deuxième des Alpes après le Mt Blanc, comporte 3 sommets :la Pointe Dufour 4634m,le Nordent 4609m le Signalkuppe 4556m
 

                                                             


 

Horaires donnés sur le topo : du refuge au pied du glacier 1H15, du pied du glacier au pied de l’arête 3H45, du pied de l’arête au sommet 1H30 soit 6h30. Descente 3H30 soit un total de
10 H. (Pour notre part nous avons bénéficié de bonnes conditions et fait A.R en 9 h)
Il faut rajouter à cela 3H à l’aller de la gare de Rotenboden (train du Gornergrat) à la Monte-Rosa Hütte (refuge) et 3 H pour le retour refuge-gare.
Le massif du Mt Rose qui domine Zermatt au SE possède 2 glaciers parmi les plus grands des Alpes : le Grenzgletscher et le Gornergletscher. Face au Mt Rose se dresse la parfaite pyramide du Cervin et de la Dent Blanche, mais il côtoie aussi de grands sommets comme le Lyskamm, le Castor, le Pollux et le Breithorn (tous des 4000m).
La montée au Mt Rose est une vraie « bavante » comme on les aime (on a été servi !! mais bonne préparation pour partir ensuite au Népal et attaquer un 6000) avec plus de 1800m de dénivelé. Le refuge tout neuf est superbe et extrêmement bien équipé. Dortoirs à 6 places qui limitent les ronfleurs-TGV, restaurant panoramique vitré avec vue imprenable sur le Cervin, intérieur tout en bois du Valais, panneaux solaires et photovoltaïques, électricité, douches….tout le confort suisse ! D’ailleurs 75% des 80 personnes qui s’y trouvaient repartaient le lendemain sans faire de sommet, se contentant seulement de l’aller-retour au refuge (6h) et du fabuleux spectacle offert.
Lever 1H45, départ 2H20 dans une moraine chaotique, arrivée au pied du glacier à 3H20, encordement et crampons, longue remontée du glacier jusqu’au pied de l’arête O à 6h35. La partie inférieure du glacier est un enchevêtrement de séracs dans lequel il faut trouver son chemin ce qui n’est pas facile de nuit et nous obligera à chevaucher à califourchon une corniche de glace entre 2 crevasses sur 3 à 4 mètres pour passer l’étage au dessus. Ensuite succède une portion traversées par de très larges crevasses, puis le glacier jusqu’au pied de l’arête perd son aspect tourmenté et les crevasses disparaissent. On arrive donc au Sattel 4339m, un col de neige glacée qui domine la partie supérieure du Grenzgletscher. De ce col « ya plus qu’à » gravir l’arête neigeuse et glacée dans sa première partie (et glaciale, balayée par le vent de N), elle devient ensuite mixte avec quelques passages très exposés et fins. Les derniers mètres sont particulièrement raides (passages de III, corde fixe), en bon rocher mais givré. Nous étions les premiers au sommet et pour éviter les rencontres délicates sur l’arête étroite avec les 2 cordées qui nous suivaient, le guide nous descendait « en moulinette » en 6 rappels sur la face N équipée de spits qui tombe directement sur le col entre la Pointe Dufour et le Nordent. Retour au refuge à 11h45.
Pour ceux qui voudraient le faire, les coordonnées du guide francophone très qualifié et très sympathique : David Fasel 0041792853485 Mail :Faseldavid@hotmail.com . A recommander.


                                                                                                 Retour en haut de la page