Bienvenue sur le Site

danirando.wifeo.com


Randos dans les
Pyrénées
Alpes
Montagnes du monde


PYRENEES ARAGONNAISES

PICS D'ENFER


 Argualas Algas Garmo Negro Aiguille de Pondiellos

 Pico de Arnales
et Aguja de Pondiellos


Pics d'Enfer et Grande Fache

 
"la chance, nous en avons tous à un certain degré, mais il ne faut pas trop la provoquer"

Picos de ARGUALAS 3046m -de ALGAS 3036m-de ALGAS NORTE 3032m  de GARMO NEGRO 3051m et
Aiguille de PONDIELLOS 3011m    
             07 et 08 Juillet 2007  Jean Marc et Daniel

 Arrivés aux Banos de Panticosa vendredi vers 17h45 nous posons notre bivouac vers 20h dans le cirque de la Majada Alta à 2240m. Nous avons quelques difficultés à trouver un emplacement herbeux au milieu de cet univers minéral et sommes accueillis par un escadron de moustiques particulièrement voraces.
Le samedi matin lever 6h30 et départ vers 7h15 en direction du collado de Argualas 2860m, où nous prenons plein Sud vers l’arête Argualas-Algas pour atteindre après quelques pas d’escalade facile le sommet de l’Argualas vers10h30. Nous revenons sur l’arête d’accès pour monter à l’Algas et l’Algas Norte par une crête parfois un peu aérienne, parfois facile, pour être au sommet du premier à 11h et dix minutes après à celui du second qui est très proche.
 
De là, nous descendons au col, point de départ de l’ascension du Garmo Negro très prisé par nos amis espagnols au sommet duquel nous étions une bonne vingtaine. Par contre personne n’était chaud pour nous suivre sur l’arête Nord afin d’aller sur l’Aiguille de Pondiellos, en effet la descente dans la face Nord Est du Garmo Negro pour atteindre la brèche entre les 2 sommets semblait les impressionner.Finalement, moins d’une heure plus tard nous cassons la croûte au sommet de l’Aiguille. La voie de descente sur le col de Pondiellos est relativement simple jusqu’au couloir terminal assez raide mais surtout très instable.
 
Au col nous faisons une longue pose face aux Ibones de Pondiellos encore partiellement gelés avec en toile de fond le pic du Midi d’Ossau, puis nous contournons la base du pic éponyme pour aller jusqu’au col de Sarette où nous jugions sage d’arrêter notre
périple, pour retourner au bivouac vers 17 h un peu rompus.
Les moustiques devant notre état, décidaient de nous lâcher la grappe et nous passons notre deuxième nuit pour redescendre le dimanche matin un peu reconstitués, sur Panticosa.
 

   Retour en haut de la page
 

 Pic d'ENFER et GRANDE FACHE                     Aout 1990         Jean Marc 

                              
Par une chaude après-midi du mois d’août 1990 , je laissais ma voiture au pont d’Espagne vers 14 h pour un périple qui devait me conduire le lendemain aux pics d’Enfer et le surlendemain au pic de la Fache après deux nuits de bivouac solitaire . Le temps était lourd et se couvrait progressivement. Je passais sans encombre au refuge Wallon et traversais la longue plaine du Marcadau avant de franchir le port du même nom.Passé le col, je fis une petite pause .Plus bas en traversant entre deux lacs, je coupais la route de deux randonneurs qui montaient vers le Collado del Infiernio.Je remontais en face vers un col un peu fourchu. .Un peu à la légére je choisis de passer à gauche .Il s’en suivit une petite erreur d’azimuth qui me coûta finalement 500 mètre de dénivelé.Vers 17 h 30 l’'orage éclata ,particulièrement violent. Je me réfugiais dans une anfractuosité sous une grosse pierre qui me protégea de la grêle mais finit par être complétement inondée. L’orage terminé il fallut essorer,étendre et préparer le bivouac Le lendemain il me fallut donc remonter plus que prévu vers le col de Sarettes
 
 
                      
De la je fus attiré par le Garmo Negro et laissant le sac au col je m’aventurai vivement vers une voie qui me paraissait évidente : au sommet d’un cône d’éboulis considérable une cheminée redressée montait et débouchait prés du sommet. L’ascension fut directe et rapide ; Du sommet du Garmo Negro ( la vue est magnifique sur la face sud des pics d’Enfer. Je redescendis vivement par la même voie et regagnais le col .Bien que parfaitement praticable en 1990 , cette voie me parait très exposée au chutes de pierre et donc dangereuse.Du col ,reprenant mes projets initiaux je montais sans dfficulté au pic Arnales 3006 ; Je suivis ensuite la ligne de crête vers les pics d’Enfer.Une brêche assez profonde m’obligea à sortir ma (petite) corde de secours pour une petite imitation de rappel . De l’autre coté ,la remontée me parut plus accessible , et je pris pieds sans difficulté sur l’arête horizontale des pics d’Enfer qui fut rapidement parcourue .Non sans avoir pris le temps de quelques photos, dont une belle vue sur …..le GarmoNegro ; Puis je descendis la crête vers le Collado del Infierno et de là , je descendis vers l’Ouest pour rejoindre le col de la Fache.Je parvins au col de la Fache en fin d'aprés midi (encore vers 17h 30).C'était vraiment une bonne année et un nouvel orage était manifestement imminent. J'hésitais a gravir la Fache que je ne connaissais pas ;Puis laissant mon sac je m'élancais. L'orage me donnait des ailes , en moins de 40 minutes j'étais au sommet ou je ne trainais pas .A peine redescendu au col ,l'orage éclata ,aussi violent que la veille;Je me recroquevillais sous le seul gros rocher légérement plus haut que le col.Aprés l'orage je plantais ma petite tente de bivouac sur un emplaçement sympathique , quelques dizaines de mètres en contrebas du col, versant français . Malheureusement la nuit fut trés venteuse.Les bourrasques de vent d'ouest dévalaient du col et faisaient fasseyer ma toile peu adaptée à ce type de temps.Ayant passé une nuit blanche et le temps ne s'annonçant pas trés beau, je décidais d'interrompre mon périple et rentrais dare-dare au pont d'Espagne.finalement, malgré les deux orages, c'était quand même une belle balade.
   

 Pico de Arnales 3006m Aguja de Pondiellos 3016m 10 et 11 Juillet 2010 Alain Thoueilles, Gérard Chaubet, Patrick Delbos, Bernard Beaud,
                                                                                                                                                                                                                             Michel Chambert, Daniel Duprat

 
 
Samedi 10 : dénivelé global positif 1400m /6 h 15 de marche
Départ des Bains de Panticosa 1636m à 10 h, arrivée à la Majada Alta de los Argualas 2245m à 12h où nous établissons notre bivouac. Les sacs allégés nous prenons à 13h30 la direction du col de Pondiellos (2809m/14h45). Montée à la pointe Nord de l’Arnales 3002m. De là nous prenons l’arête facile jusqu’à la pointe Sud (3006m/15h15). Retour au bivouac à 18h15 en empruntant en crampons le long et raide couloir enneigé dans l’alignement Est du col (pente 30/35°).
Dimanche 11 : dénivelé global positif 850m/6h30 de marche
Départ à 5h45, nouvelle remontée au col de Pondiellos (7h) , du col on s’engage plein Sud sur la base de l’Aiguille éponyme en laissant le couloir croulant sur notre gauche pour monter sur l’arête de droite (cotée3 avec quelques passages de 4) qui domine les lacs de Pondiellos encore gelés à l’Ouest. Nous atteignons le sommet de l’Aguja 3016m à 8h30. Redescente par la voie normale qui quitte l’arête sommitale pour rejoindre le couloir délaissé à la montée. Retour au bivouac à 10h15.
 
 

                                                                                                                                                Retour en haut de la page